How I met Bunny

A sa sortie de prison Bunny ne savait plus trop ou aller, un peu perdue dans sa tête mais reposée, ce petit séjour lui avait permis de faire le point.


Que faire maintenant ? Pour revenir à une vie normale il fallait commencer par retrouver ses repères. Bunny se dirigea donc d’instinct vers ce petit bar juste à coté du commissariat.


How I met Bunny - Illustration by louis bustin - b&m

Un lieu désert, surtout en pleine après-midi, mais dont l’ambiance générale, assez sombre, n’était pas pour déplaire à notre lapine.


Celle-ci s’assit au bar et commanda à boire.


“ - Excuse me sir, could I eat something ?”

“ - Sorry, we only got salads and tomatoes for now, kitchen isn’t open yet miss. ”

“ - That’s ok I’ll take some of these please. ”


Le serveur apporta la commande et reparti en cuisine.

Elle remarqua un autre client assis dans l’obscurité de l’autre coté du comptoir.

Pas de musique d’ambiance, pas de discussions, pas de bruit. L’ambiance semblait de plus en plus pesante quand l'homme de l’ombre lui demanda d’une voix à l’accent très prononcé :


“ - What's you tale, nightingale ?”

“ - Wh... What ? Me ?”

“ - Yeah. Ya see someone else ?”

“ - N..No”


L’homme, beaucoup plus jeune qu'elle ne l'avait imaginé, se leva. Il prit son verre et vint lentement s’asseoir à coté de bunny.


“ - My name is Charles. Charles Holley. Now tell me what is your story ?”

“ - Well.. Nothing, I got no tale”


Il porta son verre à ses lèvres, et pris une, deux, trois gorgées avant de le reposer.


“ - You don’t fit in here, I can easilly tell.”


Il plongea son regard dans le regard de Bunny.


“ - Tell me your story. ”


Et Bunny décida de tout raconter.

Londres, le Jukebox, ses amis, le futur, les dragons, les concerts, le son ...


Le son...

Au final c’était ce qu’il lui manquait le plus maintenant. Elle avait l’impression d’être tout le temps dans le silence le plus total, et la musique faisait presque un effet de parasite auditif pour ses oreilles...


Les oreilles ?


L'homme l’arrêta.


Celui-ci a déjà entendu une ancienne histoire à laquelle le récit de Bunny venait de lui faire penser.

“ - Do you know about the Nanabozho?”

“ - What ?”


L’homme avait un fort accent Texan, Bunny n’étant pas sûre de comprendre, lui fit répéter plusieurs fois. “ -Nanabozho, I think it might help you”


“ -Help me ? How ? What for ?”


“ -To bring you back where you have to be”

© 2018 by Bunny Bones. All rights reserved by Dead Bones Bunny.

Contact : deadbonesbunny@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon