Rabbit's Legacy



“His eyes seem so glazed

As he flies on the wings of a dream

Now he knows his father betrayed

Now his wings turn to ashes to ashes his grave”


Flight Of Icarus,1983's Piece Of Mind / Iron Maiden


Bunny, Bunny, Bunny...

Paris, septembre 2018.


L’aventure bat son plein pour Bunny Bones, et les concerts s'enchaînent pour son groupe avec qui tout semble maintenant possible au retour de leur prestation au Motocultor. Néanmoins Bunny se sentait de plus en plus fébrile.

Comme si son corps ne supportait plus la cadence... Elle commençait à oublier du matériel en concert et à ne plus assister à toutes les répétitions... Rien d'étonnant pour un musicien normal, cela arrive à tout le monde, et le reste du groupe ne s’en inquiétait pas. Mais les absences s'accentuent, Bunny parlait de plus en plus souvent de vertiges, de maux de tête, de picotements, parfois même elle disait ne plus sentir certains de ses os.

5 octobre 2018,

“Bunny, Bunny”


Les Dead Bones Bunny jouaient avec le groupe Bukowski dans la salle “Les 18 Marches”. Une date “classique” mais très conviviale pour le groupe qui se faisait une joie de participer à ce concert.

Pour la première fois, Bunny n’était pas sur les lieux la première, ses musiciens arrivaient au compte-goutte et s'installent pour organiser le concert. Les balances ont même commencé sans elle, les musiciens improvisant presque sur scène, ne sachant vraiment comment gérer la situation. 20 minutes avant l’ouverture au public, Bunny arriva, tremblante aux dires des chanteuses qui l’entouraient pour lui donner du courage et se dirigea directement vers les coulisses. - “Ça y est. C'est devenu une diva”

Pensaient les musiciens qui la rejoignent en coulisse, laissant le public s’installer dans la salle.


“Bunny”

Le concert commença à 21H comme prévu.



Le set commença comme d’habitude, tout le monde monte sur scène, jouant les 3 premières chanson et Hop ! Bunny apparaît, et continue le spectacle avec eux jusqu’à la fin du concert.


Sauf que ce jour là Bunny n'arriva pas à tenir jusqu’à la fin du concert.

2 chansons avant la clôture du set, Bunny s'arrêta, en plein spectacle elle fit de ,petits signes à ses amis, quelques accolades et embrassades avec ses chanteuses, et descendit de scène; traversant seule le public désorienté qui pensait que cela faisait parti du spectacle.

“Bunny, Bunny”


Arrivant seule en coulisses pendant que le show se terminait sur ses deux dernières chansons, Bunny ne tenait plus debout, elle ne parvenait plus à chanter, ni parler, et autour d’elle le bruit diminuait pour laisser place à un bourdonnement de plus en plus fort. Tombant, genoux à terre, la tête entre ses mains, Bunny pétrifiée entend des voix au lointain qui semble l’appeler :



“Bunny, Bunny, Bunny, Bunny !”


Se repliant sur elle-même, elle ne voit plus rien, elle ne sent plus son corps, le bourdonnement devient assourdissant.



“Bunny, Bunny, Bunny, BUNNY !”



21h45.


Le spectacle est fini et les musiciens rentrent dans les coulisses avec leur matériel. Les coulisses sont vides. Ils cherchent partout... Pas d’autre sortie possible, ils auraient dû la croiser, elle est remarquable et pourtant....


Plus de Bunny.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




London, October 5th 1957



Dorothy est une très belle femme, bien habillée, jolie, et très discrète.

Elle travaille dans les bureaux administratifs... Une chance parait-il...


Scarlett, elle, était plus portée sur l'ésotérisme, la voyance et plus récemment... la magie noire.


Depuis le départ de Bunny quelques années avant, Londres n’était plus la même pour elles; ces deux membres de la “Team Bunny” n’ont toujours pas reussit à digérer cette disparition et ont décidé de tout faire pour la ramener.






Tout était déjà prêt, manuscrits, souvenirs, cartes, bougies, celle-ci avait même retrouvé l’ancien JukeBox du Bunny’s.

La cérémonie pouvait commencer.

Instinctivement chacune était guidée et savait déjà ce qu’elle avait à faire, comme le Destin lui-même tentait de combler un retard qu’il avait accumulé en poussant ces esprits à évincer la moindre hésitation...

“Bunny, Bunny, Bunny”

Le rituel avait commencé. Les filles avaient fermé les yeux pour se concentrer sur l’esprit de Bunny.


“Bunny, Bunny, Bunny”

Des minutes, des heures,.. Le temps semblait s’être arrêté dans cette pièce ou les mêmes paroles revenaient en choeurs rebondir sur les murs provoquant un bourdonnement incessant.


“Bunny, Bunny, Bunny, BUNNY”

Sentant un léger vent lui caresser le visage, Dorothy rouvrit les yeux et s'aperçut que les inscriptions au sol commençaient à laisser s’échapper une fumée grisâtre.

Elle leva doucement la tête vers le plafond, et fut prise d’une telle peur que dans un mouvement de recul et de panique, Dorothy brisa le cercle, la tête levée elle laissa s'échapper un cri qui fit ouvrir les yeux aux deux autres filles : elle leva son bras pour leur montrer ce qui lui avait fait si peur :

La fumée grisâtre avait maintenant forme humaine au-dessus d’elles.

Humaine. Avec ce qui ressemble à deux grandes oreilles...


© 2018 by Bunny Bones. All rights reserved by Dead Bones Bunny.

Contact : deadbonesbunny@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon